TIERS PAYANT

La mutuelle MIP privilégie le système du tiers payant pour ses adhérents. Ainsi, grâce à votre complémentaire santé, vous êtes dispensé d'avance de frais lors de vos actes de soins.

Qu'est-ce que le tiers payant ?
Le système du tiers payant de l’Assurance Maladie est une dispense d'avance de frais de santé : le tiers payant vous évite de faire l’avance d’une partie des frais médicaux. Le professionnel de santé est payé directement par la mutuelle et vous ne payez que la part des soins ou des médicaments non remboursée par l’Assurance Maladie.

Vous bénéficiez du tiers payant :

  • auprès des pharmaciens (médicaments, accessoires et appareillages remboursés, sauf dépassements),
  • dans les laboratoires d’analyse médicale,
  • chez les auxiliaires médicaux (infirmières, kinésithérapeutes...),
  • chez l’opticien,
  • à l'hôpital (hospitalisation et soins externes) et dans les centres médicaux,
  • si vous êtes bénéficiaire de la Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C), de l'Aide médicale de l'Etat (AME) ou de l'Aide pour une Complémentaire Santé (ACS),
  • si vous êtes assuré victime d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle,
  • pour les actes de prévention réalisés dans le cadre d'un dépistage organisé,
  • pour les honoraires d'hospitalisation dans un établissement conventionné par l'Assurance Maladie.

 

La télétransmission, qu'est-ce que c'est ?
Lorsque vous avez des soins à vous faire rembourser, la Sécurité Sociale envoie par télétransmission (voie informatique) les informations sur vos prestations santé directement à la mutuelle MIP.
Des informations sont ainsi échangées entre :

  • le professionnel de santé et votre caisse d'assurance maladie,
  • le professionnel de santé et votre mutuelle,
  • votre caisse d'assurance maladie et votre mutuelle...

 

Dans quels cas le tiers payant ne fonctionne pas ?
La dispense d'avance de frais n'est pas toujours possible. Le tiers payant ne fonctionne pas :

  • lors de la consultation d'un médecin libéral en ville,
  • chez un opticien, dentiste ou audioprothésiste hors du réseau conventionné
  • pour tous les soins non remboursés par ma caisse d'assurance maladie (médicaments et accessoires non remboursés, médecines alternatives...) et les dépassements d'honoraires.
  • en cas de refus d’un médicament générique qui doit être systématiquement proposé par le pharmacien : c'est le principe du "Tiers Payant contre générique" mis en place par l'Assurance Maladie pour préserver notre système de santé.